Préambule

René CAPO à été coordinateur du comité de vigilance de Biscarrosse depuis sa création en 2001 jusqu'en 2014 ainsi que du collectif Aquitain contre les rejets en mer (2005-2006).

Il est également l'un des membres fondateurs de l'Association pour la Défense, la Recherche et les Études Marines de la Côte d'Aquitaine (ADREMCA) en 1979.


Si vous désirez recevoir les articles de presse associés aux différents topics de ce blog, vous pouvez les demander aux courriels suivants : rcapo@orange.fr et eric.capo@hotmail.fr

Pour vos recherches, nous vous conseillons l'utilisation de l'onglet "Recherchez"

dimanche 22 septembre 2013

12 mars 2013 : Un cachalot tué par les plastiques

UN VERITABLE GÉNOCIDE MARIN

SUD OUEST - AFP - du 07 03 2013

Espagne : un cachalot tué par le plastique en Andalousie

 Une équipe de scientifiques a découvert qu'un cachalot de 4,5 tonnes, retrouvé échoué sur une plage d'Andalousie, dans le sud de l'Espagne, était mort après avoir avalé de grandes quantités de plastique provenant des serres qui protègent les cultures intensives de la région. Nous nous sommes vite rendus compte qu'il avait une véritable serre dans l'estomac : on ne s'y attendait pas, mais ça ne nous a pas étonné", se souvient Renaud de Stephanis, membre de la station biologique de Doñana, qui dépend du Conseil supérieur d'enquêtes scientifiques (CSIC) Espagne. Français installé en Espagne depuis des années, il n'a pas eu de mal à reconnaître les bâches qui recouvrent les milliers d'hectares de cultures intensives dans la région d'Almeria. En tout, plus de 17 kilos de déchets provenant principalement de serres, d'après l'enquête menée par son équipe, dont près de 30 mètres carrés de bâche, remplissaient l'estomac du mammifère. Tortues, dauphins et autres animaux, "plus de 250 espèces marines ont des problèmes" à cause du plastique, qui risque surtout de les étouffer. Mais très peu de cas de grands mammifères, dont seulement quatre de cachalots, morts parce qu'ils avaient avalé du plastique ont été recensés dans le monde. La découverte a de quoi inquiéter le scientifique, car elle démontre encore une fois que "la mer est pleine de déchets" et que les "systèmes de gestion des déchets du plastique, pas seulement en Espagne" ne sont pas toujours performants. Enfin, "ces grands plastiques s'émiettent et les petits bouts (1) passent aussi chez les poissons".

Et c'est nous qui finissons par les manger.

(1) Microparticules

********


 Commentaires de ce reportage : https://www.youtube.com/watch?v=Lu0foomdRaE
*********
SUR LE LITTORAL AQUITAIN

Au cours de l'année 2012 et début 2013, le littoral aquitain n'a pas été épargné, une quantité impressionnante de mammifères marins sont venus s'échoués morts sur nos plages. Si les journaliste du Sud-Ouest ont bien relayé l'information, nous ne connaissons toujours pas les raisons réelles et scientifiques de ces mortalités. On a trop souvent évoqué la responsabilité des pêcheurs professionnels mais rarement l'impact des plastiques, des métaux lourds, des contaminants, des pollutions sonores ou autres sources de pollution. Ces mammifères marins échoués morts sur nos plages font l'objet d'intervention d'un réseau de correspondants habilités et formés pour procéder à des prélèvements d'organes ou de tissus. Généralement ces interventions sont réalisés sur les lieux d'échouage. Les prélèvements sont ensuite remis au CRMM de la Rochelle pour analyses en laboratoire afin de déterminer les causes de leur mortalité. Les corps de ces mammifères marins sont suivant les cas remis entiers après congélation au CRMM ou déposés entre les mains d'équarrisseurs agréés pour êtres détruit après avoir procédé au préalable aux autopsie et prélèvements d'organes et de tissus. C'est le Centre de Recherche sur les Mammifères Marins de la Rochelle qui est chargé de gérer et d'établir un bilan par année sur les échouages de ces mammifères marins sur littoral français. http://crmm.univ-lr.fr/

http://lienss.univ-larochelle.fr/Actualites

La population de notre région s'interrogent sur les raisons profondes de leur mortalité. Un courriel sera prochainement adressé aux responsables de l'équipe "Ecologie & Conservation des Mammifères Marins" pour une demande d’information sur les inventaire par années et par espèces de mammifères marins échoués morts sur les plages aquitaine, ainsi que les résultats des analyses suites aux prélèvements réalisés sur ces mammifères marins afin d'informer en toute transparence le public sur les véritables causes de leur mortalité.

Il n'échappe à personne que ce génocide marin concernant également les oiseaux marins, est en grande partie provoqué par l'imprévoyance, l'incompétence, parfois la complaisance et sans aucun doute par la bêtise de l'homme : http://www.midwayfilm.com/index.html


Aucun commentaire:

Publier un commentaire